Mercredi 5 juin 2013: Audition de M. Philippe Duron sur le rapport de la commission « Mobilités 21 »

Le par

Intervention en Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire  lors de l’audition, ouverte à la presse, de M. Philippe Duron, président de l’Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF), sur la commission « Mobilités 21 »

 

Lire son intervention:

Mme Catherine Beaubatie. Merci, monsieur le président Duron, pour votre exposé. Vous avez rappelé les critères que vous avez retenus pour procéder à la hiérarchisation et à la programmation des projets. Dans mon département de la Haute-Vienne, l’axe routier de 120 kilomètres reliant les deux capitales régionales – Limoges et Poitiers – réunit tous ces critères et pourrait être un exemple parfait pour une inscription. Depuis 1992, cet axe routier, maillon indispensable de la Route centre Europe-Atlantique, est classé grande liaison d’aménagement du territoire. Sa modernisation avait été approuvée par une décision ministérielle le 2 mai 2012, puis confirmée par un CIADT du 18 décembre 2003. En 2004, des études ont été menées et plusieurs variantes ont été proposées. En octobre 2005, un fuseau a été retenu et les études ont été poursuivies jusqu’en 2006 avant l’organisation de réunions publiques. Finalement, ce projet a été sacrifié sur l’autel du Grenelle de l’environnement sous le gouvernement Fillon. Une deux fois deux voies entre Limoges et Poitiers permettrait de mieux désenclaver et irriguer les territoires des deux régions. En outre, elle favoriserait la liaison de la façade atlantique vers la région rhodanienne et le réseau autoroutier de l’est de la France et le centre Europe. De plus, puisqu’il faut un engagement des collectivités territoriales, le conseil régional du Limousin et le conseil général de la Haute-Vienne se sont engagés à participer au financement des travaux de cet axe majeur si l’État s’engageait lui aussi. Aujourd’hui, en Haute-Vienne, nous avons certes besoin de la ligne à grande vitesse Limoges-Poitiers pour une ouverture sur l’Europe, mais nous avons besoin aussi de cette infrastructure routière essentielle aux déplacements journaliers et au transit Est-Ouest.

Sur le même thème, lire aussi :

Intervention de Catherine Beaubatie, Députée de la 3ème circonscription de la Haute-Vienne, lors de la séance de questions le 2 novembre 2016 [dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x50huf6_mercredi-2-novembre-2016-projet-de-loi-de-finances-pour-2017-infrastructures_news[/dailymotion] Texte de l’intervention: "Madame
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :