Assises de la ruralité décentralisées

Le par

Le gouvernement a lancé aujourd’hui les Assises de la ruralité décentralisées, destinées à « poser l’acte fondateur d’une nouvelle politique » visant à « combattre la relégation » des campagnes.

« Une conviction sera au cœur de tous ces travaux : l’État doit repenser et renforcer sa présence dans les territoires ruraux […] Le sentiment de relégation naît lorsque les services publics s’en vont […] La proximité est essentielle »

Ces Assises doivent « permettre de réaffirmer le rôle de l’État en matière d’aménagement du territoire, c’est-à-dire de préparation de l’avenir ».

Pour ce qui concerne l’avenir des conseils départementaux ruraux, il « sera fonction du niveau de force et d’intégration des intercommunalités ». Il existe aujourd’hui 3 cas de figure :

  •  « Dans un nombre restreint de départements dotés d’une métropole, la fusion du département avec le territoire métropolitain paraît logique […] Il faudra adapter au cas par cas » ;
  • « Dans les départements dotés d’intercommunalités fortes, […] les compétences du département devront être transférées à une fédération d’intercommunalités » ;
  • « Dans les autres départements, là où les communautés de communes n’auront pas la masse critique suffisante […] pour assumer les compétences départementales, le conseil départemental perdurera, avec des compétences simplifiées ».

Sur le même thème, lire aussi :

Depuis 5 ans, Catherine BEAUBATIE est présente sur l’ensemble de notre circonscription aussi bien dans la partie rurale, qu’urbaine et péri-urbaine : 77 communes,
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :