Création de la marque « Bois français »

Le par

Avec plus de 16 millions d’hectares dans l’hexagone auxquelles s’ajoutent les 8 millions d’hectares des départements d’Outre-Mer, la France est un grand pays forestier, le quatrième de l’Union européenne après la Suède, la Finlande et l’Espagne.

L’exploitation de la forêt et des industries du bois sont un secteur majeur de l’économie française : 60 milliards d’euros de chiffre d’affaires et près de 250 000 emplois directs.

En 2014, la filière bois avait décidé de mettre à l’honneur les essences et produits bois français à base de résineux et de feuillus dans le cadre du Carrefour international du bois de Nantes, sur la base du slogan « Préférez le bois français ».

Cette année, dans le cadre du Forum Bois Construction de Nancy qui a ouvert ses portes le 15 avril, elle annonce la création de la marque « Bois français » qui garantit aux consommateurs que le bois d’un produit, ou contenu dans un produit, est d’origine française et que sa transformation et son assemblage ont été réalisés sur le sol national.

Stéphane Le Foll a salué jeudi 16 avril cette démarche privée, qui s’inscrit dans les suites du plan national d’action pour l’avenir des industries de transformation du bois de 2013 et du contrat stratégique de la filière bois, signé le 16 décembre dernier par les ministres en charge de l’écologie, de l’industrie, du logement et des forêts.

Elle permettra de promouvoir le bois et les produits à base de bois issus des forêts françaises et ainsi de mieux valoriser la richesse des essences métropolitaines et d’outre-mer, et le travail des entreprises qui les transforment, à l’instar de ce qui a été réalisé pour le pavillon France de l’exposition universelle de Milan, entièrement fabriqué en bois français.

Cette marque permettra demain aux acheteurs, simples citoyens ou acheteurs professionnels de faire un choix de consommation éclairé qui porte à la fois sur l’origine mais aussi sur un mode de production et de transformation. Elle contribuera ainsi au développement de l’industrie française du bois, filière d’avenir, au cœur de l’économie verte.

Sur le même thème, lire aussi :

Depuis 5 ans, Catherine BEAUBATIE est présente sur l’ensemble de notre circonscription aussi bien dans la partie rurale, qu’urbaine et péri-urbaine : 77 communes,
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :