Mise en place d’une plate-forme d’exportation de viande bovine française.

Le par

Stéphane le Foll, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement et Matthias Fekl, secrétaire d’État chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger, ont réuni le 12 octobre les 29 entreprises ayant d’ores et déjà décidé d’adhérer à la plate-forme commerciale SAS « France Viande Export », dont les statuts ont été adoptés par ses fondateurs à cette occasion.

La mise en place de cette plate-forme, annoncée par Stéphane Le Foll lors de la table ronde de la filière bovine du 17 juin 2015, doit permettre de mieux mobiliser l’offre française et de de bâtir des partenariats économiques confiants et durables avec les pays importateurs en prenant en compte la réglementation applicable, notamment sanitaire, ainsi que les cahiers des charges édictés par ces pays. A travers cette plateforme innovante, les entreprises pourront répondre collectivement aux offres et opportunités commerciales à l’exportation, notamment pour pouvoir satisfaire des volumes plus importants et utiliser une identification unique permettant de mieux promouvoir la viande française dans les pays tiers. Il s’agit de regrouper, au sein d’une structure de coordination et de conquête, les professionnels qui sont en prise directe avec les marchés. A l’occasion de cette signature les ministres ont dressé un premier bilan de l’action du Gouvernement afin d’ouvrir de nouveaux marchés d’exportation au bénéfice des éleveurs.

Depuis juillet dernier, de nombreuses avancées ont été enregistrées. Ainsi après le Vietnam, l’Afrique du Sud et Singapour,ils ont annoncé la réouverture du marché saoudien à la viande bovine française. Les ministres ont également assuré que les services du ministère des affaires étrangères et du développement international, et du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt restaient pleinement engagés pour lever les barrières tarifaires et sanitaires à l’export et ainsi créer les conditions permettant aux entreprises françaises de partir à la conquête de nouveaux marchés. En complément des actions du gouvernement destinées à faciliter l’accès au marché de nos partenaires commerciaux, les professionnels sont encouragés à se mobiliser et à mutualiser leurs efforts pour saisir les opportunités qui se présentent.

Sur le même thème, lire aussi :

Depuis 5 ans, Catherine BEAUBATIE est présente sur l’ensemble de notre circonscription aussi bien dans la partie rurale, qu’urbaine et péri-urbaine : 77 communes,
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :