Catherine BEAUBATIE
Catherine BEAUBATIE

Question écrite sur la demande de reconnaissance de la profession d’ambulancier SMUR

Le par

Question écrite

Texte de la question

Madame Catherine Beaubatie attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la demande de reconnaissance de la profession d’ambulancier SMUR.

Ces dernières années, la profession d’ambulancier a évolué, cependant ils sont encore aujourd’hui considérés comme des personnels techniques de catégorie C sédentaire alors que les brancardiers, qui font en grande partie le même travail mais sans véhicule, sont dans la catégorie « active » de la fonction hospitalière, et donc reconnus au contact permanent du patient. Aussi, depuis 2006, le diplôme d’État d’ambulancier se compose de 8 modules, dont celui de gestes d’urgences, d’appréciation de l’état clinique du patient, et ergonomie et manutention au contact du patient.

Les ambulanciers SMUR et hospitaliers sollicitent la reconnaissance de leur travail. Ils font en effet partie de l’équipage SMUR et interviennent avec le médecin et l’infirmier anesthésiste. Dans les situations d’urgence vitale, ils réalisent à la demande du médecin, les premiers gestes de secours. Ainsi, ils apportent une aide précieuse qui permet aux autres membres de l’équipe d’agir sans perdre de temps et optimisent la qualité des soins au patient.

En conséquence, elle lui demande de bien vouloir lui préciser quelle est la position du Gouvernement sur leur demande d’intégration dans la catégorie active de la fonction publique hospitalière.

 

En attente de la réponse de Madame la Ministre

Sur le même thème, lire aussi :

Texte de la question Madame Catherine Beaubatie attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :