Accord assurance chômage

Le par

Le gouvernement a salué l’accord trouvé par les organisations syndicales et patronales sur une nouvelle convention d’assurance chômage. Cet accord responsable comporte des recettes et des économies nouvelles et permettra de pérenniser et de sécuriser le régime paritaire d’assurance-chômage.

Le gouvernement va désormais examiner dans le détail les termes de cet accord qui doit être transcrit par les services de l’Unedic en vue de son agrément dans les prochaines semaines.

Le dialogue social dans notre pays en sort renforcé. Tout le long de son mandat, le président de la République n’a cessé de réaffirmer l’importance des partenaires sociaux pour mener à bien des réformes durables. Des évolutions majeures ont ainsi été engagées ces dernières années, que ce soit sur l’assouplissement du marché du travail, sur la formation continue, ou sur la sécurisation des parcours professionnels.

60 ans après la création du régime de l’assurance chômage, les organisations syndicales et patronales démontrent que la voie du compromis et de la démocratie sociale permet de répondre à certains des défis majeurs de notre temps.
Le gouvernement a salué l’accord trouvé par les organisations syndicales et patronales sur une nouvelle convention de l’assurance chômage.

  • Cet accord responsable comporte des recettes et des économies nouvelles qui ont pour objectif de pérenniser et de sécuriser l’assurance-chômage.
  • C’est une nouvelle importante pour les salariés et pour les demandeurs d’emploi de notre pays.
  • Le gouvernement va désormais examiner dans le détail les termes de cet accord qui doit être transcrit par
    les services de l’Unedic en vue de son agrément dans les prochaines semaines.

« Les partenaires sociaux ont montré, comme ils l’avaient déjà fait pour les retraites complémentaires, qu’ils savent assumer leurs responsabilités dans la gestion des régimes paritaires, y compris face à des décisions difficiles. Le dialogue social dans notre pays en sort renforcé ».
Tout le long de son mandat, le président de la République « n’a cessé de réaffirmer l’importance des partenaires sociaux pour mener à bien des réformes durables qui conjuguent progrès social et compétitivité économique ».

« Je n’ai cessé de croire qu’il est juste que les acteurs sociaux définissent par eux-mêmes un certain nombre de règles, dans le respect d’un cadre législatif clair ».
« Des évolutions majeures ont ainsi été engagées ces dernières années, sur la base d’accords interprofessionnels, pour l’assouplissement du marché travail, la formation continue, la sécurisation des trajectoires professionnelles avec le compte personnel d’activité et l’accompagnement des demandeurs d’emploi ».
« En trouvant cet accord, fondé sur l’analyse que les partenaires sociaux ont faite des résultats de l’accord précédent et du marché du travail, les organisations syndicales et patronales démontrent que la voie du compromis et de la démocratie sociale permet de répondre à certains des défis majeurs de notre temps. »
« Près de 60 ans après la création du régime de l’assurance chômage, le dénouement de cette négociation témoigne de la capacité de notre modèle social à faire face aux transformations économiques en cours »

Sur le même thème, lire aussi :

Depuis 5 ans, Catherine BEAUBATIE est présente sur l’ensemble de notre circonscription aussi bien dans la partie rurale, qu’urbaine et péri-urbaine : 77 communes,
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :