2017-2022: Un contrat clair pour la France – « propositions des candidats socialistes »

Le par

 

 

 

 

 

 

Education 1er budget de la France : nouveaux recrutements de personnels éducatifs, enseignement professionnel soutenu, objectif de 2% du PIB consacré à l’enseignement supérieur, revalorisation des bourses et construction de logements pour les étudiants.

Travail – Emploi : instauration d’un fonds de Transition Travail pour créer de nouveaux emplois, développement du «Fabriqué en France», revalorisation de 50% la prime d’activité créée en 2016, accès à l’assurance chômage pour tous. Sécurité sociale professionnelle : compte personnel d’activité (CPA) étendu, formation mieux adaptée pour les jeunes et les demandeurs d’emploi.

Sécurité de proximité – Justice : rétablissement d’une police de proximité, recrutement de 5 000 policiers et gendarmes, de nouveaux magistrats et greffiers, priorité à la justice des mineurs et à l’aide aux victimes.

Lutte contre les déserts médicaux : suppression du «numerus clausus», soutien financier aux médecins qui s’installent dans les zones sous dotées, implantation de médecine salariale dans les territoires en pénurie.

Vieillissement : minimum vieillesse revalorisé et APA augmentée, maintien à domicile favorisé, augmentation des places accessibles et du nombre d’aides-soignants en EHPAD.

Handicap : recrutement d’assistants de vie scolaire, revalorisation de l’allocation adulte handicapé, meilleure prise en charge de l’autisme.

Services publics : déploiement du Schéma des services publics a n de garantir partout l’accès aux soins, à l’éducation, à la sécurité, au numérique, plus de justice sociale dans les impôts locaux et maintien des dotations pour les collectivités locales.

Transition écologique et énergétique : rénovation thermique, Très Haut Débit, réseau ferré, doublement du soutien engagé depuis 2012 en faveur de l’économie verte et des économies d’énergie, respect des engagements de la COP 21.

Projet européen : consolidation du pacte de sécurité européen contre le terrorisme, mobilisation pour un plan européen d’investissements de 1.000 milliards d’euros, révision de la directive sur les travailleurs détachés pour lutter contre le dumping social.

 

 

 

Dialogue social et droits des salariés : pas de recul des droits, respect des partenaires sociaux et donc pas de recours systématique aux ordonnances, renforcement de la démocratie sociale, défense du compte pénibilité et des droits de chacun à la retraite, réforme du RSI.

Justice fiscale : poursuite de la baisse de l’impôt sur le revenu pour les ménages modestes et les classes moyennes ; refus de la suppression de l’impôt sur la fortune.

Moralisation de la vie publique mise en œuvre depuis 2012 : pas plus de trois mandats successifs pour les parlementaires et les responsables d’exécutifs locaux, interdiction pour un parlementaire de recruter un membre de sa famille.

Culture : garantie d’un socle de 1 % du budget de l’Etat. Laïcité : respect intransigeant de la loi de 1905, élaboration dans la concertation d’une charte nationale de la laïcité.

International : les traités commerciaux devront respecter les normes sanitaires, sociales, environnementales de l’Europe (refus du TAFTA, réécriture du CETA).

 

Sur le même thème, lire aussi :

Depuis 5 ans, Catherine BEAUBATIE est présente sur l’ensemble de notre circonscription aussi bien dans la partie rurale, qu’urbaine et péri-urbaine : 77 communes,
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :