2012-2017: 5 ans avec vous

Le par

Depuis 5 ans, Catherine BEAUBATIE est présente sur l’ensemble de notre circonscription aussi bien dans la partie rurale, qu’urbaine et péri-urbaine : 77 communes, réparties dans 8 cantons. Catherine BEAUBATIE a assuré des permanences parlementaires régulières à Limoges, une fois par mois à Bellac (chef lieu d’arrondissement) mais aussi dans les chefs-lieux des «anciens cantons». Elle a effectué plus de 19 000 interventions auprès des membres du gouvernement, des services de l’État, des collectivités territoriales et des organismes publics pour aider, soutenir et faciliter

2012-2017 à l’Assemblée nationale

Le par

Membre de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire, Catherine BEAUBATIE a participé à l’examen des textes de loi ayant trait aux infrastructures routières, ferroviaires et numériques. Elle s’est particulièrement investie dans les débats concernant l’agriculture, la transition écologique, la biodiversité, l’économie circulaire, la banque publique d’investissement, la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine, la mise en œuvre effective du droit humain à l’eau potable et à l’assainissement.   Elle a été nommée Vice-présidente de la commission d’enquête visant à évaluer les conséquences

2017-2022: Un contrat clair pour la France – « propositions des candidats socialistes »

Le par

            Education 1er budget de la France : nouveaux recrutements de personnels éducatifs, enseignement professionnel soutenu, objectif de 2% du PIB consacré à l’enseignement supérieur, revalorisation des bourses et construction de logements pour les étudiants. Travail - Emploi : instauration d’un fonds de Transition Travail pour créer de nouveaux emplois, développement du «Fabriqué en France», revalorisation de 50% la prime d’activité créée en 2016, accès à l’assurance chômage pour tous. Sécurité sociale professionnelle

Message aux électeurs

Le par

Madame, Monsieur, Les trop nombreuses candidatures à gauche, les circonstances particulières dans lesquelles se sont déroulées les primaires puis la campagne, à droite, ont fait que, au second tour de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron s’est retrouvé le candidat de - presque - tous les républicains face à la candidate de l’extrême-droite. Loin du score de Jacques Chirac en 2002, le résultat est néanmoins sans appel : la légitimité du nouveau Président de la République est absolue. Il a nommé comme Premier Ministre, Edouard Philippe, qui se revendique de la droite, mais dont il pense qu’il peut rassembler les Français

Alimentation– Étiquetage nutritionnel

Le par

Le Gouvernement a signé jeudi 27 avril une charte d’engagement avec Intermarché, Leclerc, Auchan et Fleury Michon, en présence des associations de consommateurs CLCV (Association nationale de défense des consommateurs et usagers) et UFC Que Choisir. A travers ce texte, les entreprises s’engagent, aux côtés des pouvoirs publics, à mettre en place le système d’information nutritionnelle NUTRI-SCORE sur l’ensemble des produits de leurs marques. Comme prévu par la loi de modernisation de notre système de santé, Marisol Touraine a annoncé en mars la mise en place d’un système d’information nutritionnelle simple et compréhensible par tous : le NUTRI-SCORE. Ce dispositif vise à améliorer l’information nutritionnelle figurant sur les produits et à

Syrie – Veto Russe

Le par

Avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni, la France a présenté une résolution au conseil de sécurité des Nations unies, marquant le soutien de la communauté internationale à l'enquête sur les circonstances de l’attaque chimique perpétrée le 4 avril en Syrie, et à l’identification de ses auteurs. La France n’avait ménagé aucun effort, y compris vis-à-vis de la Russie, pour réunir un consensus sur ce texte. La Russie a néanmoins choisi de mettre une nouvelle fois son veto à un projet de résolution du Conseil de sécurité sur la Syrie. C’est la 8ème fois que la Russie choisit de s’opposer ainsi à la majorité du Conseil. Cette décision est incompréhensible et injustifiable. Elle est

Zones défavorisées simples : Stéphane LE FOLL présente deux nouvelles cartes et demande un report de la mise en œuvre du nouveau zonage

Le par

Comme il s’y était engagé le 7 mars dernier, Stéphane LE FOLL a réuni les représentants du secteur agricole et des Régions pour faire un point d’avancement sur la révision des zones défavorisées simples. Le ministre a présenté à cette occasion une nouvelle carte des zones défavorisées simples complétée avec trois critères relatifs à l’autonomie fourragère, la polyculture-élevage et la déprise agricole. Celle-ci se décline en deux versions, avec la prise en compte ou non des rendements céréaliers pour exclure du zonage les zones à fort rendement. Ces nouvelles cartes réintègrent près de 350 communes actuellement classées par rapport à la carte du 7 mars. A présent, ce sont environ 90

Les derniers contenus multimédias