Catherine BEAUBATIE
Catherine BEAUBATIE

Question écrite relative au projet de création d’un numéro unique de permanence de soins – réponse reçue le 24 mars 2015

Le par

Texte de la question Mme Catherine Beaubatie alerte Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les conséquences qu'induirait la création d'un numéro unique de permanence de soins (PDS) sur l'action des médecins des associations SOS médecins et l'utilité sociale de la permanence de soins. Les praticiens nous ont alertés sur les risques que représenterait ce numéro unique, notamment sur les dispositifs déjà existants comme le 15 ou le 3624 SOS Médecin, qui assurent une prise en charge rapide, efficace et d'un coût acceptable. Ils doutent très fortement de l'intérêt et de l'efficacité de créer

Question écrite relative à la nécessité de définir un modèle national d’étiquetage nutritionnel simplifié – Réponse reçue le 12 août 2014

Le par

Texte de la question Mme Catherine Beaubatie attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la nécessité de définir un modèle national d’étiquetage nutritionnel simplifié afin de lutter contre les maladies chroniques liées à une mauvaise alimentation. En France, 49 % des adultes et 18% des enfants sont obèses ou en surpoids, 3 millions de personnes sont diabétiques, quant aux maladies cardiovasculaires elles représentent la deuxième cause de mortalité avec 147.000 décès annuels. Alors que les produits transformés constituent désormais la grande majorité des aliments consommés, l’observatoire de la qualité de l’alimentation

Question écrite sur la situation critique que connaissent de nombreux départements concernant le manque d’ophtalmologistes et orthophonistes – réponse le 1er juillet 2014

Le par

Texte de la question: Mme Catherine Beaubatie alerte Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la situation critique que connaissent de nombreux départements concernant le manque d’ophtalmologistes et orthophonistes. Les habitants de Haute-Vienne ont en effet de plus en plus de difficultés à obtenir un rendez-vous de consultation chez un médecin spécialisé en ophtalmologie. Pour près de 370 000 habitants, on compte seulement 32 spécialistes. Une très faible densité que l’on retrouve également à l’échelle de la région : en Limousin, on compte 7,3 spécialistes pour 100 000 habitants, contre 9,1 en France métropolitaine. Face à

Signature du protocole d’accord « programme hôpital avenir »

Le par

Pierre Moscovici, ministre de l'Économie et des Finances, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé et Thierry Repentin, Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes, ont signé ce jour avec le Vice-président de la Banque européenne d’investissement, Philippe de Fontaine Vive, le protocole d’accord « programme hôpital avenir ». La signature de ce protocole illustre la mobilisation par l’Union européenne de moyens dédiés à la réalisation de projets concrets dans nos territoires. La Banque européenne d’investissement (BEI) est un acteur clef de ces réalisations. L’augmentation de 10 Md € de son capital avec le « Pacte européen pour la Croissance et l’emploi

Question écrite relative à la sécurité des lingettes et laits de toilette destinés aux bébés – réponse recue le 17 décembre 2013

Le par

Texte de la question: Mme Catherine Beaubatie attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la sécurité des lingettes et laits de toilette destinés aux bébés. En effet, l'association de consommateurs UFC-Que Choisir a enquêté sur la présence d'une trentaine de conservateurs et substances allergènes dans 27 lingettes et 7 laits de toilette. Les résultats indiquent la présence de ces molécules dans 94 % des cas. Des allergènes ont été retrouvés en quantités significatives dans 12 lingettes et 2 laits de toilettes. Le phénoxyéthanol, conservateur aux effets toxiques pour le foie et

Question écrite relative au système des franchises médicales.

Le par

Texte de la question: Mme Catherine Beaubatie attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur le système des franchises médicales. Mise en place par le précédent gouvernement par l'intermédiaire de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2008, cette réforme a rompu avec le principe fondamental selon lequel chacun cotise selon ses moyens et perçoit selon ses besoins. Il convient d'observer combien les franchises médicales pèsent sur nombre de nos concitoyens déjà fortement fragilisés. L'application automatique et indistincte des franchises médicales, qui ne tiennent compte ni de l'état de santé

Question écrite relative aux indemnités journalières – réponse le 26 novembre 2013

Le par

Texte de la question: Mme Catherine Beaubatie appelle l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur l’application de l’article R. 313-3 du code de la sécurité sociale relatif aux indemnités journalières. En effet, en raison de l’article précité, de nombreuses personnes atteintes d’un cancer vivent des situations difficiles et complexes. Elle rappelle que l’article R. 313-3 du code de la sécurité sociale conditionne le versement des indemnités journalières en cas d’incapacité temporaire pour maladie, soit à une durée minimum d’activité professionnelle sur une période de référence précédant l’arrêt, soit à une cotisation assise

Question écrite relative à l’ouverture des données de santé – réponse recue le 9 juillet 2013

Le par

Texte de la question: Mme Catherine Beaubatie attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la question de l'ouverture des données de santé. À l'instar de l'UFC-Que choisir, des associations d'usagers, des journalistes, des scientifiques, des entrepreneurs et des consultants, réunis au sein de l'Initiative transparence santé, ont lancé une pétition afin de demander la libération des données de santé. À l'heure de l'ouverture des données publiques dans tous les domaines, ce collectif réclame la transparence quant au fonctionnement et aux performances de notre système de santé. Les pouvoirs

Question écrite relative au manque de praticiens en gynécologie médicale – réponse reçue le 9 avril 2013

Le par

Texte de la question: Mme Catherine Beaubatie appelle l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur le manque de praticiens en gynécologie médicale. En France, 30 millions de femmes sont en âge de consulter un gynécologue, non seulement pour des questions de procréation mais aussi de prévention et de dépistage des maladies sexuellement transmissibles et de certains cancers spécifiques. Or cette spécialité a été supprimée entre 1987 et 2003, soit pendant près de 17 ans, et on ne compte aujourd'hui que 20 à 30 postes d'internes attribués à la gynécologie médicale chaque année. Ce

Question écrite relative à la sous-densité médicale dans les quartiers prioritaires de la Politique de la ville (ZUS) – réponse reçue le 13 août 2013

Le par

Texte de la question: Mme Catherine Beaubatie attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur le problème de la sous-densité médicale dans les quartiers prioritaires de la Politique de la ville (ZUS). Un zonage territorial, établi par les agences régionales de la santé, définit les communes en sous-densité médicale. Ce zonage conditionne les aides publiques incitatives en direction des professionnels de santé. Les critères d'attribution de ces aides ne prennent pas en compte les spécificités des quartiers prioritaires des grandes villes, qui connaissent pourtant un réel déficit de présence médicale. Elle lui demande

Les derniers contenus multimédias